Télécom

Bouygues Telecom négocie l'acquisition de Keyyo

Image

Bouygues Telecom annonce aujourd'hui qu'il entre en négociations exclusives en vue d'acquérir les participations détenues dans Keyyo directement ou indirectement par MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche ainsi que Financière Arbevel, représentant ensemble 854 316 actions Keyyo ou 43,6% du capital de la société, dans le cadre d'une cession de bloc hors marché, au prix de 34€ par action.

Pour information, Keyyo est un opérateur télécom nouvelle génération dédié aux entreprises de croissance. Sur un marché en pleine mutation vers le tout IP et le haut-débit fibre, Keyyo révolutionne la téléphonie en offrant à ses clients des solutions simples, fiables, compétitives et connectées aux nouveaux usages avec l'ouverture et l'intégration aux applicatifs métiers des entreprises. Editeur de solutions innovantes, Keyyo intègre ses services au coeur du système d'information des entreprises grâce à sa plate-forme technique entièrement maîtrisée en interne.

En cas de réalisation de la cession de bloc, Bouygues Telecom déposerait un projet d’offre publique d’achat volontaire au prix unitaire identique de 34 €, visant la totalité des actions Keyyo existantes non détenues par Bouygues Telecom. Dans l’hypothèse où serait franchi le seuil permettant la réalisation d’un retrait obligatoire à l’issue du règlement-livraison de l’offre publique, Bouygues Telecom demanderait la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire de Keyyo.

Le prix de 34 € par action valorise 100% du capital de Keyyo à environ 67 M€ et fait ressortir des primes de 33,8% par rapport au cours de clôture moyen pondéré par les volumes quotidiens sur les 60 derniers jours de négociation au 24 octobre 2018, et de 30,8% par rapport au cours de clôture à cette date.

Ce projet de rapprochement s’inscrit pleinement dans la stratégie annoncée par Bouygues Telecom d’accélérer son développement sur le marché spécifique des TPE, PME et ETI. Dans ce cadre, Keyyo apporterait à Bouygues Telecom Entreprises une expertise complémentaire en matière de produits et services innovants, en particulier dans le Fixe, et de digitalisation avancée. Ce projet, dont l’ambition est de poursuivre la croissance de Keyyo, assurerait la pérennité de ses équipes, de son management et de sa marque.

Chacun des Conseils d'administration de Bouygues Telecom et de Keyyo a approuvé le principe de l'opération et soumettra celle-ci sans délai aux instances représentatives du personnel de son groupe. La signature d’accords définitifs est soumise à la consultation des instances représentatives du personnel respectivement de Bouygues Telecom et de Keyyo, la finalisation de l'opération restant quant à elle soumise aux conditions usuelles. Le règlement-livraison de l'offre publique est attendu au cours du 1er semestre 2019. Bouygues Telecom et Keyyo tiendront le marché informé de toute évolution significative de l'opération envisagée.

Le Conseil d’administration de Keyyo a également désigné le cabinet DK Expertise et Conseil en qualité d’expert indépendant aux fins d’apprécier le caractère équitable des conditions financières de l’offre publique.

Au cours de l’exercice 2018, Keyyo a pour objectif de réaliser un EBITDA récurrent de 4,8 M€ (y compris impact comptable lié à l’attribution d’actions gratuites) et un résultat opérationnel courant de 3,1 M€. La société attend un niveau de trésorerie compris entre 1,5 et 2 M€ au 31 décembre 2018 hors éléments exceptionnels. A l’horizon 2020, le management de Keyyo estime que les récents développements annoncés (contrat avec Bruneau, acquisition de Clever Network) pourraient générer un EBITDA supplémentaire consolidé de l’ordre de 2 M€ par rapport à la situation préexistante.

Keyyo est conseillé par Oddo BHF et Orrick Rambaud Martel. Bouygues Telecom est conseillé par Transaction R (groupe Rothschild & Co) et BDGS Associés.


Image

Romain

Administrateur de n9ws.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire. Cliquez-ici pour vous connecter.


à voir également