n9ws

L'éditorial du lundi 5 mai 2014

Image

Au moment où vous lirez ces lignes, je serai depuis une bonne semaine passé chez Bouygues, pour ceux que ça intéresse, voir ici.

Avant tout féru de technologies, je reste donc ici pour vous faire pare de mes opinions sur divers sujets concernant SFR et autres FAI si l’occasion se présente dans le cas d’une information importante.

Après les tergiversations concernant le rachat de SFR, c’est désormais un changement de couleur, du rouge vers le vert qui fait beaucoup parler, faute de véritables informations à se mettre sous la dent.

Preuve que le manque d’informations importantes fait défaut, le post sur le forum qui parle de la nouvelle box de SFR qui sortira en juin, fait le plein.

Encore une fois, SFR va griller ses petits camarades sur l’annonces de nouveautés avec une box qui fait à peu près tout, sauf le café… Reste à savoir, comment elle sera perçue par les utilisateurs, et surtout, si contrairement à la Box Evolution, elle offre un réel intérêt et sera assez au point pour passer le feu des critiques.

Pour les autres opérateurs les nouveautés ont plutôt attendues vers septembre, SFR a un gros retard technologique actuellement sur ses box et décodeurs, les autres une maitrise plus évoluée à surveiller de près, on entend par exemple chez Bouygues parler de l’arrivée d’une box 4G sans en savoir beaucoup plus, mais ce qui est certain, c’est que les nouvelles box qui arrivent, seront des machines à vendre du service, que ce soit domestique ou autre.

Est-ce utile, ou pas? à priori, plus on intègre de technologies dans un boitier, plus les risques sont grands, mais le plus important est que nous allons nous retrouver comme avec les ordinateurs et les systèmes qui imposent leurs technologies, capturés si nous n’y prenons garde, par une seule et même société qui connaitra tout de votre vie, du lever au couché et de vos habitudes du W.E.

La plupart de ces services seront d’ailleurs des services payants, à vous de voir si vous en avez réellement l’utilité ou pas, car les factures risquent de grimper rapidement.

Dans la réalité, le plus gros des efforts à faire pour les opérateurs est la mise en place de la Fibre, qui reste encore une chimère pour une majorité des utilisateurs, espérons d’ailleurs que les tarifs fibres de SFR s’adaptent en fonction des technologies, câble ou fibre, qui n’offrent ni les mêmes débits, ni les mêmes qualité de services, hors pour le moment rien n’oblige un opérateur à indiquer la différence, ce qui est un véritable problème, car dans un cas vous vous retrouvez sur du câble à 30 méga, vendu pro de la fibre, et dans l’autre vous avez réellement du très haut débit.

Sur le mobile, il reste à SFR à faire de très gros efforts sur les tarifs, mais aussi dans la clarification des offres trop nombreuses et peu lisibles, espérons que la nouvelle direction prendra conscience de ces faits, de même en ce qui concerne les offres Red de SFR, ont elle encore un sens, un tarif appels /sms illimités avec 3 Go de data à 20 € reste encore trop élevé pour être vraiment concurrentiel.

Faisons maintenant un petit tour sur les conséquences du rachat de SFR par Numéricable, comme je l’avais déjà dit, il n’était pas impossible que des accords puissent intervenir entre Orange et Bouygues, c’est le JDD qui a tiré le premier, annonçant que Orange faisait des appels du pied à Bouygues, lire ici.

Cette simple annonce en dit long, et il est clair qu’elle est largement crédible, et pour plusieurs raisons…En effet le rachat de SFR en fait un Mammouth qui si il réussit peut mettre en danger les autres opérateurs, d’un autre coté, une alliance Free/Bouygues aurait peu de sens, Free d’ailleurs commence à appliquer son modèle économique en rachetant des opérateurs étrangers, Bouygues a une philosophie d’entreprise assez similaire à SFR et une maitrise des technologies qui en font un parfait partenaire pour Orange qui lui donnerait une force supplémentaire, la possibilité d’arriver sur ça fibre, qui elle et une vraie fibre, capable de crée la différence face à SFR / Numericable.

Même si dans le clause de contrat avec SFR/ Numericable pour l’exploitation de son réseau, 2 petits milliards de dédommagements ont demandés en cas de rupture de contrat, c’est peu de chose face au gain engendrés par un accord entre Bouygues et Numericable.

En effet, pour avoir un réseau aussi étendu en fibre, Bouygues devrait dépenser bien plus, et l’avantage des technologies utilisées par Bouygues apporteraient une force et une fiabilité qu’ils sont les seuls à avoir pour le moment.

Bien entendu, tout ceci est de la fiction pour le moment, mais à force de petite phrase et dans une logique purement économico-industrielle, la chose semble entendu et on se retrouvera certainement très rapidement face à trois gros opérateurs et un trublion qui devra se débattre pour continuer à convaincre.

Mieux encore, si un accord sur le mobile intervenait entre Bouygues et Orange, ça permettrait de casser les tarifs sans danger.

Alors dès maintenant, il est important de bien observer les annonces de SFR/ Numericable, mais aussi de faire très attention aux petites phrases du coté de Bouygues et Orange, car il est clair que des surprises sont en préparation, et que la guerre entre ces sociétés n’en n’est qu’à ses débuts.


test

doc mac

Rédacteur de n9ws.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire. Cliquez-ici pour vous connecter.


à voir également