Télécom

L'inquiétude est à son comble chez SFR

Image

Il semblerait que les craintes autour de l'emploi chez les sous-traitants, au sein du réseau de distribution et maintenant au sein de SFR (ex-Numericable-SFR) se multiplient :

Nouvelles craintes pour l'emploi chez SFR - 15/06/2016
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/06/15/32001-20160615ARTFIG00353-nouvelles-craintes-pour-l-emploi-chez-sfr.php

Les sous-traitants de SFR menacés - 21/06/2016
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/06/21/32001-20160621ARTFIG00337-les-sous-traitants-de-sfr-menaces.php

SFR « en sureffectif », selon Patrick Drahi - 22/06/2016
http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/22/sfr-en-sureffectif-selon-patrick-drahi_4955490_3234.html

Florilège :

« L’opérateur est « en sureffectif », a-t-il (Patrick Drahi NDLR) dit à des journalistes à New York. »

« C’est un peu comme chez Darty quand vous avez une garantie de trois ans. Au bout de trois ans, la machine à laver tombe en panne ; on fait comment ? On paie. Ils savent qu’on est en sureffectif » (au sujet de l'engagement d'Altice / Numericable de ne pas procéder pendant trois ans à des licenciements collectifs chez SFR NDLR).

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/22/sfr-en-sureffectif-selon-patrick-drahi_4955490_3234.html

« Aujourd'hui, on est dans une situation où les gens savent que la garantie s'arrête dans un an. C'est un peu comme chez Darty quand vous avez une garantie de trois ans. Au bout de trois ans, la machine à laver tombe en panne : on fait comment ? On paie. Ils savent qu'on est en sureffectifs »

« (..) selon Patrick Drahi, tous ses concurrents « ont licencié à tour de bras », ce en raison d'une très forte concurrence « à un moment où on vend à 1 euro par mois des abonnements. »

« Les gens seraient plutôt d'accord pour organiser quelque chose maintenant plutôt que d'attendre encore un an sans savoir comment les choses vont s'organiser » (..) »

« En 18 mois, environ 1 200 salariés ont quitté le groupe à coup de "départs individuels" dénonce la CFDT. »

« La CGT fait état quant à elle de pressions sur la mobilité des personnels en interne avec pour conséquence des départs plus ou moins contraints sous forme de ruptures conventionnelles. »

http://www.zdnet.fr/actualites/sfr-juge-en-sureffectif-et-cela-fait-mal-au-coeur-de-patrick-drahi-39838700.htm

« L'inquiétude est à son comble chez SFR, au lendemain des propos tenus par son propriétaire Patrick Drahi. »

« Ils savent qu'on est en sureffectif », a-t-il dit. déplorant de s'être vu imposer, au moment du rachat de SFR, l'interdiction de licencier pendant trois ans et taxant l'accord de « garantie Darty. »

« ça crée des tensions parce que les gens seraient plutôt d'accord (pour) organiser quelque chose maintenant plutôt que d'attendre encore un an sans savoir comment les choses vont s'organiser. »

« Quand il a acquis Noos en 2006, il s'est séparé de 60 % des effectifs. »

« Au total, on compte 837 départs non remplacés fin avril, pour un peu moins de 9.000 salariés, soit plus de 9 % des effectifs, c'est beaucoup », estime Thierry Serna, délégué syndical central adjoint de l'Unsa, qui dénonce « une pression forte qui s'exerce un peu à tous les étages. »

« Au total, entre 1.000 et 1.500 personnes seraient concernées par le plan, de source syndicale, dont environ 240 sont des salariés de SFR qui vont être transférés dans ces filiales, avant l'ouverture du plan de départs volontaires. » (il s'agit du plan de départs " volontaires " qui va s'appliquer à la restructuration des filiales de distribution)

« Le tribunal de grande instance a en effet rendu mardi un jugement favorable aux salariés qui contestaient la limitation de l'abondement de leur intéressement à 500 euros, au lieu de 1.000 euros auparavant en vigueur pour 1.000 euros versés. »

« L'intéressement est lié aux objectifs. Or, ceux qui sont fixés sont de plus en plus difficilement atteignables. Résultat, chez SFR, l'intéressement a été divisé par trois depuis le rachat par Numericable », commente Thierry Serna qui a souri en entendant Patrick Drahi déclarer mardi que ses relations avec les syndicats à travers le monde et en France sont « au beau fixe. »

http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211055182850-menaces-sur-lemploi-chez-loperateur-sfr-2008799.php

Détail (pas très) amusant, certains médias évoquent le printemps, avril 2017 ou d'autres juillet 2017 comme étant la date à laquelle Altice / Numericable sera libre de tailler à la hache dans les effectifs de SFR.


stealth

Rédacteur de n9ws.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire. Cliquez-ici pour vous connecter.


à voir également