Internet

Quand les monnaies virtuelles fusionnent avec les smartphones

Image

Depuis quelques années, le plus grandes entreprises commercialisant des smartphones ont mis sur le marché un tout nouveau genre : le « blockchain phone ». Samsung, HTC, Huawei… beaucoup ont déjà sorti leur propre smartphone cryptographique. Faisant le lien avec le Web 3.0 (ou web décentralisé), ces appareils exploitent le potentiel de la blockchain, pour offrir une utilisation décentralisée et plus sécurisée. Mais que penser de ces nouveaux smartphones ? Qu’offre vraiment le blockchain phone ?

La cryptographie devenue accessible à tous

On pense souvent que l’utilisation des monnaies virtuelles est trop compliquée pour être accessible au grand public. La même croyance concerne aussi les smartphones cryptographiques. Pourtant, il existe de plus en plus d’applications spécialisées, qui apportent un soin particulier à l’expérience utilisateur. Ainsi, elles rendent ces technologies cryptographiques accessibles aux néophytes.

Par exemple, les portefeuilles de monnaie virtuelle et les applications de gestion des clés cryptographiques sont de plus en plus faciles à prendre en main. Mais l’enjeu le plus primordial dans la cryptographie la sécurité des clés. En effet, si un utilisateur perd ses clés de chiffrement, il perd tout accès à ses possessions (à son argent, dans le cas d’une monnaie virtuelle). C’est pourquoi on développe des applications dédiées, facilement utilisables par une personne lambda.

Les applications décentralisées

Disponibles sur les smartphones cryptographiques, les « decentralized applications » (ou « dapps ») sont similaires aux applications mobiles classiques. La grande différence est que ces dapps fonctionnent sur des réseaux publics ou peer-to-peer, et pas sur les serveurs privés des géants technologiques. Ce fonctionnement repose sur le même principe que la chaîne de blocs d’une monnaie virtuelle. De cette façon, l’anonymat de l’utilisateur est préservé, de même que la sécurité et l’intégrité de ses données.

En outre, il existe aussi des systèmes de récupération des clés de cryptage (« social key recovery ») sur mobile. Concrètement, il s’agit de répartir plusieurs parties d’une clé entre différents contacts. En cas de perte de la clé, il est alors possible de la reconstituer grâce aux contacts. Par exemple, des applications comme Zion et adorsys Platform offrent ce service. Et le smartphone cryptographique Exodus 1s de HTC inclut même cette fonctionnalité.

Jouer sur mobile avec des cryptomonnaies

À l’heure actuelle, beaucoup de personnes utilisent leur smartphone pour jouer. C’est devenu une des principales fonctions de cet appareil, aux côtés de l’utilisation des réseaux sociaux, de la prise de photo et de la navigation sur internet. Ici encore, la monnaie virtuelle va se faire une place de choix !

Depuis un téléphone, il est déjà possible d’accéder à des sites de jeux en ligne qui acceptent la cryptomonnaie. Vous pouvez en apprendre plus sur le sujet en visitant le blog Bitcasino. Cette possibilité offerte aux joueurs est un premier pas vers la fusion entre smartphone et cryptographie. Mais les fabricants de téléphones ne comptent pas s’arrêter là !

Par exemple, Samsung (dont le Samsung Wallet est déjà disponible sur le Galaxy S10, commercialisé en Corée) a annoncé son futur partenariat avec Enjin, une plateforme de jeu basée sur la chaîne de blocs.

Faut-il investir dans un smartphone cryptographique ?

Les smartphones cryptographiques sont encore à leurs balbutiements. Les possibilités cryptographiques des modèles actuels restent encore très limitées. De plus, ces téléphones sont très coûteux. Si vous êtes passionné de crypto et avez le budget nécessaire, vous pourriez peut-être vous laisser tenter par un tel appareil.

Mais si vous possédez déjà un portefeuille de cryptomonnaies fiable, cette première génération de téléphones ne sera sûrement pas à la hauteur de vos attentes. Mieux vaut attendre que ces technologies se développent et fassent réellement partie intégrante des futurs modèles de smartphones cryptographiques.


Romain

Administrateur de n9ws.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire. Cliquez-ici pour vous connecter.


à voir également