mardi, juillet 23, 2024

AccueilVoyage et TourismeOpération Traversée du Détroit de Gibraltar 2024 : un renforcement des moyens...

Opération Traversée du Détroit de Gibraltar 2024 : un renforcement des moyens pour palier une augmentation des voyageurs

Chaque année, une vague d’expatriés d’Afrique du Nord regagne son pays d’origine pour passer l’été en famille. Un phénomène tellement important qu’une opération à large envergure est organisée depuis 1986. C’est ce qu’on appelle l’OPE ou Opération Traversée du Détroit de Gibraltar. Pour l’été 2024, le Comité national de coordination et d’orientation (CECOD) s’est déjà réuni pour finaliser les détails de l’opération. Heureusement, car cette année, le plan spécial pour répondre à ce flot de passagers s’ouvre deux jours avant la date habituelle, soit le 13 juin.

Des chiffres à la hausse

De plus en plus d’Africains migrent vers l’Europe. Par conséquent, ils sont de plus en plus nombreux à revenir sur leurs terres d’origine chaque été. Ainsi, en 2024, une augmentation de 6 % du nombre de véhicules est prévue par rapport à 2023. Elle est de 4 % pour le nombre de passagers. En chiffres bruts, ce sont 3,2 millions de personnes et 775 000 voitures qui ont traversé le détroit en 2023.

Cette hausse s’explique aussi par une meilleure prise en charge des voyageurs. Les conditions de traversée, auparavant plus précaires, ont changé et rassurent toujours plus les familles. Il faut rappeler le rôle de la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Depuis 2001, elle met chaque année en place un important système d’assistance dans le cadre de cette opération de traversée.

Une compagnie plus sollicitée

Nombreux sont ceux qui, dès le début d’année et avant, se ruent sur Internet pour acheter son billet de la traversée jusqu’au Maroc. Ainsi, autant que les autorités locales, les compagnies maritimes sont très sollicitée chaque été. Elles le seront davantage en 2024. Sachez que la compagnie maritime FRS Iberia est aujourd’hui la seule compagnie de ferry qui exploite tous les ports du détroit de Gibraltar. Elle offre des tarifs attractifs, des trajets sûrs et une organisation bien rodée.

En 2023, après un accord signé officiellement, FRS Iberia a intégré la compagnie danoise DFDS et a quitté l’entreprise allemande de ferries courte distance, la FRS GmbH & Co. KG. Créée en 1866, la Danoise transporte aussi et surtout des marchandises par ferries, rails et route et offre des services liés à la logistique dans le monde entier. Sous son égide, la FRS Iberia devient la FRS-DFFS.

Une opération humanitaire…

L’arrivée des expatriés dès le mois de juin est tellement massive que les autorités ont dû mettre en place une véritable organisation humaine, voire humanitaire. Ainsi, le plan Spécial OPE 2024 comprend un Plan de Flotte qui établira le nombre de navires, leur capacité et les voyages nécessaires pour assurer le bon passage des véhicules et des passagers. Le but est de fluidifier le transit, d’éviter les mouvements de foule et de faciliter l’arrivée sur le sol marocain. Des plans provinciaux de coordination routière et de sécurité sont également envisagés dans les neuf ports participants : Algésiras, Tarifa, Almería, Málaga, Motril, Alicante, Valence, Ceuta et Melilla.

Côté service, le personnel de la Direction générale de la protection civile et des urgences a été renforcé à hauteur de 5%. Pour ce qui est des effectifs d’aide sur le terrain, ils l’ont été de 18%, en particulier au niveau des volontaires de la Croix-Rouge espagnole. Ils seront actifs 20 jours de plus que les années précédentes. Au passage, il est important de souligner leur travail qui sera d’autant plus intense du 14 au 16 juin, du 1er au 5 août et du 30 août au 1er septembre, journées critiques de l’opération.

Pour un défi d’envergure

Nombreuses étaient, et sont toujours, les familles qui voyageaient auparavant en prenant des risques. Accidents de la route, abandons de bagages pour la traversée, incidents avec des bateaux, etc… Améliorer les conditions de transport était un grand défi. Sensibiliser les familles à la prudence l’était tout autant. Aujourd’hui, les incidents ont beaucoup diminué.

En outre, les acteurs publics et privés, d’Espagne et du Maroc ont collaboré pour mettre en place des mesures d’accueil, tant sociales que sanitaires. L’hébergement des familles, l’assistance administrative, juridique ou scolaire peuvent être proposés aux plus précaires.

L’OPE 2024 sera, plus que jamais, une année charnière pour qu’aucun incident ne soit à déplorer.

n9ws
n9wshttps://www.n9ws.com
Rédacteur en chef du magazine, j'exerce sur internet depuis ces débuts et suis toujours à l'écoute des dernières actualités à partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.