mardi, juillet 23, 2024

AccueilActualitésRemaniement ministériel : Andry Rajoelina s’appuie sur les expertises techniques

Remaniement ministériel : Andry Rajoelina s’appuie sur les expertises techniques

Pour la dernière ligne droite de son mandat, le président de la République de Madagascar Andry Rajoelina a procédé à une recomposition ministérielle lundi 20 février dernier. Le Premier ministre Christian Ntsay est confirmé à son poste, et huit nouveaux ministres choisis pour leurs compétences techniques font leur apparition dans l’équipe gouvernementale. Le ministère des Affaires étrangères retrouve par ailleurs un titulaire.

Alors que l’ élection présidentielle de Madagascar approche à grand pas, Andry Rajoelina a effectué un remaniement ministériel lundi 20 février 2023 au soir. On apprend tout d’abord que le Premier ministre Christian Ntsay, en exercice depuis le gouvernement d’union de 2018, reste en place.

Le poste de ministre des Affaires étrangères, assuré durant 4 mois en intérim par le ministre de la Défense est désormais occupé par Son Excellence Madame Yvette Sylla, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, qui avait déjà exercé cette fonction lorsqu’Andry Rajoelina était président de la Transition. Cette historienne a été ministre des Travaux Publics et des Infrastructures puis ministre du Commerce et de la Consommation en 2018 avant d’être nommée Représentante personnelle du Président de la République de Madagascar auprès du Conseil permanent de l’Organisation internationale de la francophonie en 2019. Elle était auparavant    déléguée permanente de Madagascar auprès de l’UNESCO.

Le général de division Josoa Rakotoarijaona prend quant à lui la tête du ministère de la Défense nationale et succède ainsi au général de corps d’armée Richard Rakotonirina. Il était auparavant Directeur général de la Planification stratégique (MDN) au sein de ce ministère.

Landy Randriamanantenasoa devient la nouvelle ministre de la Justice. Ancienne magistrate de premier grade spécialisée dans le droit foncier et le droit bancaire, elle a exercé de 2001 à 2016 auprès du Tribunal de première instance d’Antananarivo et de Miarinarivo. Landy Randriamanantenasoa a notamment été juge auprès de la Chaîne pénale anti-corruption. C’est par ailleurs l’une des six membres du Sénat désignés par Andry Rajoelina.

Au ministère du Travail, le député de la coalition IRD Jean-Bosco Rivotiana, diplômé en droit privé, a gravi tous les échelons politiques en étant adjoint au maire d’Alakamisy-Ambohimaha, puis maire de cette commune, avant d’être élu député dans le district de Lalangina/Fianaranstsoa. Il a ensuite été député panafricain, membre de la Commission des Finances et du Budget, et désigné observateur électoral en Guinée par l’Union Africaine (UA).

Le ministère des Travaux publics est désormais dirigé par le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina. Cet homme a plusieurs cordes à son arc puisqu’il est officier supérieur de gendarmerie, diplômé de l’École nationale des ponts et chaussées de Paris et docteur en génie civil. Ndriamihaja Livah Andrianatrehina a entre autres été chef du service des patrimoines immobiliers/fonciers et chef du service des infrastructures à Toby Ratsimandrava.Il était auparavant Commandant du groupement de la gendarmerie nationale de Boeny puis d’Alaotra – Mangoro.

Valery Ramonjavelo Manambahoaka prend les rênes du ministère des Transports et de la Météorologie. Grand connaisseur des services de l’Etat, l’ancien Secrétaire Général de la Présidence de la République arrive à la tête d’une administration stratégique alors que le bilan humain et matériel de Freddy est lourd et que la saison cyclonique devrait s’étendre jusqu’à la mi-avril.

Soloniaina Rasamoelina Adriamanampisoa devient ministre de l’Énergie et des Hydrocarbures. Cet ancien président du conseil d’administration de la Jirama, l’entreprise publique qui assure l’approvisionnement en eau et en électricité de l’ensemble de la population de Madagascar, a exercé en qualité d’expert-comptable dans des cabinets internationaux de référence (KPMG, PwC) avant de créer son cabinet.

Enfin, le ministère de la Jeunesse et des Sports revient à André Haja Resampa. Spécialiste en politiques sociales et en management du développement, il a été enseignant-chercheur en France dans les années 2000, avant d’être nommé Secrétaire général de la Présidence de la Transition (2009-2014) puis Président du Conseil d’administration de la Jirama. Président de la Fédération Malgache de Danse sportive et organisateur de nombreux événements sportifs dans la Grande Ile, il arrive en pleine préparation des Jeux des Iles de l’Océan Indien (23-août-3 septembre 2023).

Un panel varié donc, qui se distingue par de solides expériences tant dans le secteur privé qu’au sein des Institutions malgaches. De quoi rassurer sur l’équipe choisie pour affronter les enjeux, nombreux, auxquels Madagascar doit faire face.

n9ws
n9wshttps://www.n9ws.com
Rédacteur en chef du magazine, j'exerce sur internet depuis ces débuts et suis toujours à l'écoute des dernières actualités à partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.