lundi, juin 17, 2024
AccueilActualite LittéraireLe Royaume de Séraphin : une dimension parallèle gorgée de poésie

Le Royaume de Séraphin : une dimension parallèle gorgée de poésie

Mélodie Ducoeur, l’auteure talentueuse derrière l’univers envoûtant de Séraphin, nous invite à plonger dans une histoire magique et poignante. Son récit, qui a germé à partir d’une nouvelle primée lors d’un appel à textes, a pris vie sous différentes formes pour un public de tous âges. À travers un album illustré pour les plus jeunes, un roman pour les enfants, un autre pour les adolescents, et même un roman de Noël, Mélodie Ducoeur explore des thèmes profonds et universels.

Le Royaume de Séraphin, au fil de ses 333 pages, nous plonge dans une réalité dure et poignante. Dimitri, un jeune garçon atteint du trouble de l’hyperactivité (TDAH), est rejeté par la société malgré sa neuroatypie. Il trouve refuge dans son propre monde, où il se proclame monarque sous le nom de Dimitri Delalune. Tragiquement, malgré les efforts de sa mère pour sensibiliser son école, Dimitri met fin à ses jours à l’âge de dix ans.

Le roman s’ouvre sur l’histoire de Timéo, un bébé décédé qui accède au mystérieux Royaume de Séraphin, une dimension parallèle peuplée d’âmes d’enfants dotées de dons spéciaux. Timéo, lui, peut faire naître la vie en touchant le ventre de sa mère. Chaque chapitre change de point de vue, introduisant les nouveaux arrivants dans le Royaume, permettant au lecteur de découvrir avec eux l’organisation bien structurée de cet univers unique. Sous la bienveillance de Séraphin, une figure semblable à Dieu avec sa longue barbe et ses cheveux blancs, ces enfants surdoués et dotés de superpouvoirs participent à l’épanouissement de la vie sur Terre. Dimitri, autrefois marginalisé et rejeté pour sa différence, découvre sa vocation en apportant la joie et le rire autour de lui.

Bien que le roman aborde des thèmes sombres tels que la mort et le harcèlement, Mélodie Ducoeur les traite avec un style poétique et des idées lumineuses qui offrent une perspective unique sur la vie et la mort. L’auteure parvient à insuffler de la couleur dans les situations les plus sombres, créant ainsi une expérience de lecture captivante et émotionnelle.

Au-delà de l’histoire fantastique, Le Royaume de Séraphin porte un message puissant sur l’acceptation de la différence et la lutte contre le harcèlement. Gaëlle, la mère de Dimitri, incarne la détermination et le courage en se consacrant à la sensibilisation contre le harcèlement, une cause qui lui tient à cœur après la perte tragique de son fils.

Le Royaume de Séraphin est bien plus qu’une simple histoire fantastique. Il offre un refuge aux adolescents dans un univers mystérieux et intemporel tout en servant de source de réconfort à ceux qui ont perdu un être cher, en particulier un enfant ou un jeune frère ou sœur. À une époque où la lutte contre le harcèlement, en particulier le cyberharcèlement, prend de l’ampleur, l’œuvre de Mélodie Ducoeur se révèle d’une pertinence incontestable. C’est une découverte à la fois divertissante et intelligente, qui nous rappelle que tout le monde mérite d’être aimé et accepté, quelle que soit sa différence.

Rencontrez l’auteure Mélodie Ducoeur aux dates suivantes pour en apprendre davantage sur ce monde enchanté :

– Du 8 au 10 septembre : Salon du livre sur la place, à Nancy (54) – Stand Léz’Art

– 16 et 17 septembre : Festival du livre étrange à Ettange-Grande (57)

– 8 octobre : Salon du livre d’Etalle (Belgique)

A lire également :

Rire en raisonnant vous va si bien …

 

n9ws
n9wshttps://www.n9ws.com
Rédacteur en chef du magazine, j'exerce sur internet depuis ces débuts et suis toujours à l'écoute des dernières actualités à partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.