jeudi, avril 15, 2021
Accueil Immobilier et Construction L’immobilier : le survivant du covid19

L’immobilier : le survivant du covid19

Le covid19 est une maladie infectieuse qui frappe depuis un certain temps. Des cas sont déclarés chaque jour et les dégâts matériels/financiers au fil des mois sont considérables. Chaque secteur essaye de tirer son épingle du jeu, mais le seul qui y arrive pour l’instant est celui de l’immobilier.

Un secteur qui maintient le cap

Le monde connait depuis plus de dix mois maintenant, une pandémie qui ruine considérablement le milieu de l’emploi. Néanmoins, tous les secteurs ne semblent pas se plaindre de la crise sanitaire. L’immobilier fait partir de ceux-là. À l’heure où le Corona virus a été découvert, tous les domaines d’activités se sont mis en alerte. Ils ont d’ailleurs connu un à un, des pertes financières qui les ont précipités dans la faillite. Contrairement à la majorité, l’immobilier reste à flot. En effet, ce domaine d’activité est curieusement en bon état.

Les nombreux confinements, fermetures de locaux et entreprises n’ont pas pu stopper l’essor de l’un des marchés les plus prisés par les Français. Les prix au cours de cette année 2020 ont pris de l’ampleur d’une façon normale. Les prévisions estiment que l’effet se sentirait en 2021. Jean Christophe Delfim (analyste), affirme que la cause viendra d’une diminution de la confiance au sein du marché de l’emploi. Néanmoins, il prévoit trois à douze mois pour que les répercussions se fassent totalement sentir dans le milieu. En attendant, les propositions d’achat et d’investissement se portent à merveille. Si vous avez un projet d’acquisition, c’est l’occasion d’étudier le marché. Seulement, peut-on parier sur toutes les régions ?

L’immobilier : le survivant du covid19
Crédit : Pixabay

Les régions qu’il faut choisir pour un investissement rentable

Généralement, on se sent attiré par tel ou tel lieu pour son charme, la verdure ou simplement un coup de cœur. C’est vrai, certaines régions peuvent paraitre adéquates et surtout quand elles abritent des habitants de votre choix. Il est pourtant nécessaire de faire une analyse spécifique ou de demander conseil avant toute démarche. En effet ; les apparences sont souvent trompeuses et bien loin de la réalité. Les destinations souvent prisées pour l’achat de maison sont l’Île-de-France, la Bretagne ou encore la Côte d’Azur. Tous ces lieux sont magnifiques, mais avec la crise sanitaire, il est primordial de faire des investissements judicieux.

Si vous optez pour un budget modeste, il vaudrait mieux vous pencher sur les régions Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, Midi-Pyrénées, Limousin, Champagne-Ardenne… Par contre, si vous en avez les moyens, alors, monter en Ile-de-France. Les tarifs ont connu une sacrée hausse, et la région du Boulogne-Billancourt, située dans les Hauts-de-Seine en est bien la preuve. Là-bas, vous avez le choix entre chaque moitié de la zone. Les quartiers nord (Parchamp-Albert-Khan, Reine-Mairie, Prince-Marmottan), compris en 9954 et 10.000 euros, puis le sud (Grenier-Point-du-Jour, Vaillant-Marcel-Sembat, Billancourt-Rives-de-Seine, Silly-Gallieni), compris entre 8700 et 9300 euros.

L’immobilier : le survivant du covid19
Crédit : Pixabay

Quant au 21e arrondissement, le prix minimal est fixé à plus de 9000 euros. D’après le LPI-SeLoger, le taux général du mètre carré a grimpé de 4,3 % durant l’année. Il existe bien sur de petites nuances entre achat de bien et location, mais les exigences les mêmes. Dans le domaine de la location, il existe un bon nombre de villes abordables. Il s’agit de Saint-Étienne, Le Mans, Mulhouse, Limoges, Reims, Brest, le Havre, Orléans, Dijon, Cen, Clermont-Ferrand, Angers, Perpignan, Tours, ou encore Rouen. Pour les bourses plus confortables, il faut se pencher sur les régions comme les Aix-en-Provence, Nice ou Paris.

Ce n’est pas chose aisée de se lancer dans la location ou l’achat d’une maison, mais avec la stabilité que connait le marché immobilier, il est possible de faire de belles projections. En espérant que les mois à venir soient aussi fleurissants pour le secteur.

 

Amandine Tassin
Après avoir obtenu mon diplôme de journalisme à l'Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille, je participe au site N9ws.com depuis 3 ans et suis heureuse de faire partie de l'équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS