mercredi, janvier 20, 2021
Accueil Economie Covid-19 en France : l’économie francilienne au plus bas

Covid-19 en France : l’économie francilienne au plus bas

Cette année, le monde aura tout subi. La dégradation de la qualité de vie mondiale se faisait déjà sentie, mais avec l’arrivée du virus Covid19, on fait face à un anéantissement général de la planète. Presque tous les domaines d’activités sont en perte et surtout le domaine économique Français.

Un virus qui détruit tout sur son passage

On avait pris l’habitude de se serrer les coudes, se lever le matin, aller travailler, se battre et gagner son pain malgré les difficultés du quotidien. Seulement les choses se sont dégradées depuis l’avènement du coronavirus. Ce n’est plus une nouvelle pour personne, le monde fait face depuis près d’un an à une épidémie qui ravage tout sur son passage et la France ne fait pas exception.

Ayant déjà fait plus de 78.000.00 de cas et tué près de 2 000 000 de personnes dans le monde, cette pandémie n’est pas prête de s’arrêter. Assurément, de nouvelles souches du virus font apparition et sont en pleine prolifération, ce qui met plus que jamais les pays en alerte.

Évidemment, la contamination est plus ou moins facile à cause des correspondances qui se sont effectuées et qui s’effectuent encore de certains pays à d’autres. Les mesures barrières et les confinements répétitifs n’ont eu que pour résultat la détérioration du mode de vie et la déprime des populations.

Covid-19 en France
Crédit : Pixabay

Trois secteurs véritablement touchés

L’épidémie, d’une manière ou d’une autre, a affecté toutes les couches de la société et la majorité des secteurs d’activités. Les domaines les plus touchés en France sont le tourisme, la culture et les transports. Et cette perte se fait particulièrement sentir en ile de France. En réalité, c’est la région la plus touchée économiquement pas la pandémie, puisque son économie est principalement basée sur les activités ouvertes à l’international. Cela constituait un avantage conséquent, mais c’est à présent la raison de sa perte financière considérable.

Covid-19 en France
Crédit : Pixabay

Le tourisme

D’après le rapport de l’Institut Paris Région, c’est la zone française la plus touchée avec 21 % de perte en chiffre d’affaires et plus de 180 000 de pertes d’emplois. Les dégâts ne s’achèvent pas là puisque la région en un an va perdre plus de 60 %, à cause des 14millions de visiteurs absents les six premiers mois de l’année 2020.

Du côté de Paris, l’absence de touristes cette année entraîne la région dans une faillite estimée à 6,4 milliards d’euros environ. La chute inclut évidemment les secteurs de la restauration et hôteliers, qui ont connu une perte de plus de 300 000 emplois. Certains commerces (restaurants, hôtels, bars, cafés) se sont retrouvés contraints à mettre la clé sous la porte.

La culture

Le secteur de la culture a subi un vrai désastre. L’Ile à elle toute seule comporte 300 000 employés qui représentent plus de 5 % de l’effectif général employé en France. Dans l’audiovisuel, le multimédia et le cinéma, elle mobilise 67 % des emplois pour sa seule gouverne. Il est donc normal qu’avec 22 milliards de chiffre d’affaires en perte (25 % en tout), la région de l’Ile connaisse une chute économique fulgurante.

Les transports

Le domaine des transports n’arrange rien non plus puisque la plupart des trafics et des correspondances ont été coupés. Des centaines de bolides se sont retrouvés maintenus au sol. Les voyages se font rares ou sont très limités. Évidemment, la France en général et l’Ile en particulier est totalement exposée au phénomène. Il s’agit de plus de 30 000 emplois menacés.

Le covid19 a clairement causé un casse-tête colossal à la France cette année. Parmi ceux-ci figurent inexorablement l’économie défaillante, le chômage et les faillites des entreprises. L’État a certes déjà mis en route plusieurs systèmes de financement pour désengorger les acteurs des différents secteurs, mais il faudra du courage, de la patience et une vraie chaîne de solidarité pour parvenir à la sortir la tête de l’eau.

Amandine Tassin
Après avoir obtenu mon diplôme de journalisme à l'Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille, je participe au site N9ws.com depuis 3 ans et suis heureuse de faire partie de l'équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS