jeudi, avril 15, 2021
Accueil News Internationales Cuba dit adieu au peso convertible

Cuba dit adieu au peso convertible

Récemment, les autorités cubaines ont annoncé la fin du système unique des deux monnaies. Cette révolution économique doit commencer le premier janvier 2021. Ce jour représente un nouveau départ pour tous les citoyens du pays. L’ile communiste des Caraïbes va repartir sur de nouvelles bases. Depuis 1996, le Cuba fonctionnait avec deux monnaies différentes : le peso cubain et le peso convertible. Le peso cubain qui est d’un niveau beaucoup plus bas est la devise utilisée dans la vie de tous les jours. La « unificacion monetaria » qui a été annoncée depuis 2013, va finalement être appliquée après des années de fausses promesses, d’atermoiements et de reculades. La disparition totale du peso convertible est prévue pour juin prochain. La seule monnaie qui circulera dans le pays sera le peso cubain. Même si le Cuba va très mal économiquement, avec la chute du tourisme due la crise sanitaire et l’embargo américain, le besoin de devises est devenu beaucoup trop importante. C’est pour cela que les dirigeants ne peuvent plus repousser la date, même si la réforme est très risquée.

Un besoin vital de devises et d’investisseurs étrangers

La fin du peso convertible indique l’écroulement du système économique communiste cubaine. La disparition de la double monnaie entrainera de lourdes conséquences. L’économie de cette ile des caraïbes va être totalement bouleversée. Ce sont les entreprises privées, qui utilisent déjà le peso convertible, qui vont le plus en bénéficier. Ce changement radical va contraindre l’économie cubaine à se tourner vers les exportations et attirer des investisseurs étrangers. Cela leur permettra de faire rentrer des devises. Lorsque le Cuba dira adieu au peso convertible, il devra s’intégrer progressivement dans le système du marché et la mondialisation. L’ile devra suivre le modèle de la Chine des années 80. Cette révolution économique peut entrainer de fortes tensions sociales. Le dollar a été réintroduit au Cuba depuis Octobre 2019. La valeur du peso pourrait en pâtir face au billet vert. Néanmoins, malgré les risques, l’unification monétaire est nécessaire pour que l’économie de l’ile soit plus attrayante et plus lisible.

Le salaire minimum multiplié par cinq, le prix du pain par 20

La fin du peso convertible va entrainer de gros changements sur les prix des denrées alimentaires et sur les salaires. Les coûts vont augmenter de façon vertigineuse. Le pain, par exemple dont le prix est resté le même depuis plus de 40 ans va valoir 20 fois plus cher. Le lait, l’eau, le riz, les transports, le gaz, l’essence, l’électricité, tout va augmenter de manière fulgurante. Les retraites et les salaires vont également augmenter pour aider la population à faire face à cette situation. Le salaire minimum va être multiplié par 5 et les retraites par 6. Mais malgré cela, les personnes démunies vont souffrir de cette situation. Pour le moment, il n’est pas possible de dire à quel point l’inflation sera contrôlée. Plus de 50 % des entreprises cubaines risquent de mettre la clé sous la porte. La grande majorité d’entre elles ne sont déjà plus rentables.

Céline
Je suis enseignante/chercheuse depuis plus de 15 ans et je me suis spécialisée dans le domaine de l’économie et de l'environnement. Je suis certaine que ces deux domaines sont fait pour avancer ensemble et que l’économie verte es amenée à ce développer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS