lundi, septembre 20, 2021
AccueilNumérique - High TechNouveaux MacBook de Apple : le problème avec certains logiciels 

Nouveaux MacBook de Apple : le problème avec certains logiciels 

Le 17 novembre 2020, le géant Apple a mis au point un nouveau type de processeurs. Il s’agit des processeurs nommés M1, conçus spécialement pour les nouveaux MacBook. Ainsi, le MacBook Air, le MacBook Pro 13 pouces et le Mac mini, équipés d’un processeur M1 sont rendus plus puissants, et extrêmement endurants. Cependant, on y retrouve des logiciels prédestinés à des Mac fonctionnant avec des processeurs Intel. Ces logiciels présentent donc des difficultés fonctionnelles avec les nouveaux processeurs.

Les processeurs M1 en tant que source du problème

Il est clair que les processeurs M1 sont les plus appréciés des utilisateurs des nouveaux MacBook. Avec ces processeurs, en effet, la qualité d’utilisation des MacBook est nettement plus élevée. On y note une grande amélioration des performances et une autonomie de batterie étonnante.   Malheureusement, ces processeurs ont été conçus selon un design très différent de celui des processeurs Intel. On rappelle que les processeurs Intel ont longtemps été utilisés par la compagnie Apple (depuis l’an 2006).

Bien que les processeurs M1 soient extrêmement appréciés des utilisateurs, plusieurs logiciels installés sur les nouveaux MacBook n’en comprennent pas le langage. Il y a donc un sérieux problème dans l’exécution des commandes par ces processeurs. Certains logiciels n’arrivent même pas à se lancer sur un nouveau Mac équipé d’un M1. Pour les faire fonctionner, il faut avoir recours à un traducteur automatique mis au point par Apple. Il s’agit là de la « Rosetta 2 ».

Il est donc prudent de bien se renseigner sur les logiciels qui fonctionnent ou non avec le processeur M1 avant d’acheter son nouveau MacBook.

Nouveaux MacBook de Apple
Crédit : Pixabay

Comment identifier les logiciels ne fonctionnant pas avec le processeur M1 ?

Sur le site indiqué un peu plus haut, on peut découvrir la liste de centaines de logiciels Mac, qui n’est cependant pas exhaustive. Le site en question est intégré d’un moteur de recherche qui permettra aux fidèles clients de Apple de retrouver des logiciels qui leur sont précieux. Parmi ceux-ci, on peut citer la suite logicielle Office 365 ou encore le navigateur Chrome, qui sont des incontournables.

Sur la plateforme du site, on rencontre une sorte de tableau formé de 6 colonnes, dont celle portant l’inscription Rosetta 2.   Le nombre de lignes se compte, quant à lui, sur des pages. Il est proche de 382, total des logiciels Mac inscrits sur le site. Ainsi donc, si un logiciel présente un cercle rouge barré ou un point d’exclamation dans la case Rosetta 2, on peut déduire qu’il ne fonctionne pas, ou alors qu’il fonctionne très mal sur le MacBook. Il faut cependant vérifier la case « Optimisé pour Apple Silicon ». Si elle est cochée en vert, alors on peut conclure que le logiciel peut parler la langue du M1 et donc qu’il est possible qu’il fonctionne.

Par ailleurs, s’il n’y a que la case Rosetta 2 qui soit cochée en vert, alors le logiciel devra recourir à Rosetta 2 pour la traduction automatique. Ce qui signifie donc qu’elle peut fonctionner sur le nouveau MacBook. Dans le cas où ces deux cases sont toutes marquées au rouge, il faudra tout simplement espérer que les développeurs de ces logiciels trouvent des moyens d’adapter ces derniers aux processeurs M1.

Nouveaux MacBook de Apple
Crédit : Pixabay

Comment savoir si les logiciels non inscrits fonctionnent sur les nouveaux MacBook à processeur M1 ?

Il est possible d’installer sur les MacBook plus anciens, un petit programme appelé Silicon Info. Chaque fois, que l’utilisateur ouvre un logiciel, Silicon Info a la particularité d’afficher un petit panneau d’information. Si on peut lire « Apple Silicon », cela signifie que le logiciel peut fonctionner sur les nouveaux MacBook. Par contre, l’information « Intel » implique le risque de dysfonctionnement de l’application sur les nouveaux MacBook. Il se pourrait cependant qu’il puisse être traduit avec Rosetta 2. Le programme renseignera également si des modifications d’adaptation aux nouveaux MacBook à processeurs M1 ont été apportées au logiciel.

 

 

Chloé Leroy
Rédactrice Web depuis plus de 10 ans pour divers magazines d'actualité et de blogs à thématiques variée, je viens ici me perfectionner au journalisme en ligne au sein de ce journal de Renom.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS