samedi, novembre 27, 2021
AccueilNumérique - High TechLa Chine à la conquête de l’Afghanistan

La Chine à la conquête de l’Afghanistan

La plupart des donateurs hésitent à venir en aide au gouvernement taliban. Pour eux, une telle décision pourrait traduire la légitimité de ce régime. Par contre, la chine fait un bond et elle ne cache pas ses désirs d’entretenir de bonnes relations avec le régime en place. Plus de détails dans cet article.

La chine change en faveur avec les talibans

La situation en Afghanistan est encore hors contrôles. Rien n’est encore clair et le sort des femmes afghanes fait toujours polémique. En dépit de ce climat tendu, la Chine étonne les autres pays en allant au secours de l’Afghanistan. Une décision qui n’est pas bien appréciée de tous. Selon certaines sources, elle aurait entrepris de renforcer les liens avec les talibans avant même la forte progression de ce groupe en Afghanistan.

En effet, Pékin compte aider les Afghans sur le plan humanitaire. Dans les jours à venir, le gouvernement chinois enverrait en Afghanistan d’importantes quantités de nourriture. Il se peut que le pays soit confronté à un problème de manque d’aliments. Bien que cette aide vient à point nommé, certains gouvernements le voient d’un mauvais œil.

Outre l’expédition de nourriture, Pékin prévoit envoyer des aides médicales. Le montant total de l’aide alimentaire et de l’aide médical est estimé à 31 millions de dollars. Jusque-là, seul la chine à faire de telles promesses. Les autres États restent sur leur garde et pensent toujours à comment s’y prendre.

Le départ des Américains a créé un certain vide en Afghanistan. Cependant la chine se presse pour combler ce vide. Aussi, après la prise de Kaboul, le gouvernement chinois a affirmé être disponible pour « une coopération amicale (…) avec l’Afghanistan ». Contrairement à quelques pays, l’ambassade de la chine en Afghanistan n’a pas été fermée.

Un rapprochement entre la Chine et l’Afghanistan

Le rapprochement soudain entre la chine et les talibans fait l’objet de plusieurs critiques. Vu les relations antérieures entre ce dernier et le gouvernement chinois, de telles relations amicales étaient inimaginables. Au fait, en 1996, la chine avait quitté le pays lorsque les talibans s’étaient emparés du pouvoir la première fois. Ce n’est qu’après l’arrivée des Américains en 2021 qu’elle s’est réinstallée. Or ceux-ci ont dû vite quitter le pays après une mise en garde des talibans.

Actuellement, le gouvernement chinois à plusieurs bonnes raisons de se rapprocher de ce régime. Tout d’abord, la chine et l’Afghanistan partagent une frontière. Même si cette frontière ne s’étend que sur 76 km et est située dans les montagnes, elle est importante. La maîtrise de cette dernière évitera que le chaos en Afghanistan se propage vers la chine. Il s’agit donc de développer d’excellentes relations de voisinage pour une meilleure sécurité.

L’Asie centrale est pour le gouvernement chinois une zone d’influence directe et très importante. Tout risque de déstabilisation de cette partie est donc à prendre en compte. La zone la plus exposée à de probables crises est la province musulmane du Xinjiang. En investissement en Afghanistan, la Chine s’assure que les talibans ne soutiennent pas les séparatistes ouïghours.

Pour les talibans, s’allier au gouvernement chinois afin que ce dernier approuve leur légitimité est une bonne initiative. Toutefois, la chine n’étant pas sûre des capacités des nouveaux dirigeants à contrôler le pays, reste prudent. On craint que le chaos qui règne dans cet état soit une opportunité pour d’autres groupes radicaux islamistes.

Des enjeux géostratégiques

L’entente entre la chine et les talibans ne se résume pas à de bonnes relations de voisinage. Il est également question d’objectifs géostratégiques. L’Afghanistan dispose d’énorme ressource encore inexploitée. On compte des réserves de pétrole, d’or, de gaz, de chrome, de pierres précieuses, de cuivre, de mercure et pleines d’autres minerais importants.

Le pays regorge également de ressources très rares comme le lithium, le cobalt, et le graphite. Ce sont des matières premières importantes pour la conception des véhicules électriques. Elles sont utilisées dans tous processus de transition énergétique. L’exploitation de ces ressources en accord avec les talibans serait très bénéfique pour la chine.

En effet, les besoins en lithium pourraient connaître une hausse de 400 % d’ici 2040. Si la chine devient le principal partenaire de l’Afghanistan, elle conservera la dépendance des États-Unis vis-à-vis de ces matières premières. Les talibans de leur côté sont conscients que l’exploitation de ces ressources nécessite de grands investissements. Tout accord intéressant est donc le bienvenu.

Une accélération du projet de construction des nouvelles routes de la soie

Pour conquérir plusieurs marchés occidentaux, Pékin développe un gigantesque projet. Celui-ci est appelé « les nouvelles routes de la soie ». Afin de continuer les travaux, il est indispensable pour Pékin d’avoir de bonne relation avec les talibans. En effet, ces nouvelles routes qui devraient réduire le coût et le temps de transport des marchandises chinois passent par ce pays.

Les deux parties sont gagnantes, puisque la concrétisation du projet donnera un coup de pouce à l’économie afghane. Les talibans sont libres de choisir leur partenaire. Le départ des Américains accroît leur souveraineté. La chine le sait, et compte bien en profiter.

 

Raymond Alami
Coach sportif et bien-être, j'apporte toute mon expertise au site N9ws.com sur les domaines qui me tiennent à cœur. Le sport est devenu un art de vivre à part entière et je vais vous partager toutes mes expériences et mon savoir sportif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS