mardi, septembre 21, 2021
AccueilBien-EtreLa pratique du bain de forêt ou shinrin yoku

La pratique du bain de forêt ou shinrin yoku

Le bain de forêt ou “shinrin yoku” en japonais est l’un des éléments de base de la sylvothérapie. C’est une pratique à la fois très simple et très profonde dont les bienfaits sur le corps et l’esprit ont été étudiés depuis une quinzaine d’années. Pas besoin de techniques compliquées, le bain de forêt consiste en une simple ballade dans un état d’ouverture et de réceptivité. Les arbres et la forêt font le reste. Cet article vous explique comment pratiquer le bain de forêt. Pour aller plus loin vous pouvez vous former à la sylvothérapie avec Quiétude.

Une petite histoire de la sylvothérapie

La sylvothérapie est un terme assez récent mais sa pratique n’a été inventée par personne et remonte en fait à la nuit des temps. Depuis que l’homme vit dans la forêt, qui est son milieu d’origine, il pratique la sylvothérapie sans le savoir. L’arbre a toujours eu une place fondamentale dans la vie humaine : non seulement en tant que soutien de la vie (depuis l’oxygène jusqu’au bois pour le feu et la construction) mais aussi en tant que médecine et comme source de sagesse ancestrale. Nombreux sont les peuples premiers ou peuples de la nature, et certainement nos ancêtres les chasseurs cueilleurs, qui voient l’arbre et la forêt comme de véritables médecins et guides spirituels.

Dans une histoire récente, la connexion avec la forêt a été remise en valeur dès le début des années 80 au Japon dans le cadre d’une campagne nationale de l’agence forestière pour lutter contre les problèmes de stress. Elle a donné naissance au terme japonais “Shinrin Yoku”. En japonais, « shinrin » signifie « la forêt », et « yoku » désigne « le bain ». Le Shinrin yoku est donc littéralement un « bain de forêt ». En 2007, le Dr Qing Li fonde la société japonaise de sylvothérapie (Japanese Society of Forest Medicine). Ses travaux de recherche sur le sujet depuis 2005 ont permis de mettre en valeur scientifiquement les bienfaits associés au bain de forêt dont les principaux sur le plan physique sont de lutter contre les effets du stress chronique et de renforcer l’immunité. Une bonne alimentation viendra bien sûr agir en synergie avec la pratique du bain de forêt.

La pratique du bain de forêt

La première question est où pratiquer un bain de forêt ? Partout où il y a des arbres ! Trois critères sont néanmoins importants : la densité des arbres, la taille des arbres et la surface de la forêt. En bref une grande forêt ancienne et naturelle est l’idéal. Feuillus ou conifères présentent des qualités spécifiques, les feuillus étant naturellement plus relaxant et les conifères plus tonifiant.

L’intention du bain de forêt n’est pas de faire quelque chose, ou d’appliquer une technique, mais simplement de se laisser être dans la présence de la forêt qui nous entoure. Avec cette intention, on commence à se balader, sans intention d’aller quelque part, sans même l’idée de faire quelque chose, et l’on porte d’abord l’attention sur notre corps en marche, en particulier la sensation des pieds sur le sol. Revenir dans le corps et dans les pieds nous ancre et nous aide à redescendre du mental. La respiration est laissée naturelle, sans chercher à en faire quelque chose.

Ainsi l’on se balade en silence, avec douceur, humilité, retenue, un peu comme si l’on marchait dans un temple sacré, ou dans une cathédrale. Le rythme de marche est plutôt lent, afin de nous permettre d’entrer en connexion avec la forêt. Laissant notre attention se connecter avec ce qui nous appelle, ce qui nous attire, au travers de l’un ou l’autre de nos cinq sens. Voir, regarder avec curiosité comme un petit enfant, comme si c’était la première fois, ouvrir les yeux pour s’ouvrir à la beauté environnante. Ecouter les voix de la forêt, le bruissement du vent dans les branches, les oiseaux, etc…

Toucher, mettre nos mains sur un tronc ou enlacer un arbre si cela nous parle. Sentir, humer les différentes odeurs qui peuvent se dégager des arbres, des plantes, ou de l’humus. Le sens olfactif est un sens très important car il nous connecte directement à des expériences, c’est le principe de l’aromathérapie. Il n’y a pas d’agenda, il s’agit simplement de laisser nos sens entrer spontanément en lien avec ce qui nous parle. Si des pensées viennent interférer, on ne cherche pas à les empêcher mais on ne leur donne pas d’importance, et l’on revient simplement à la présence aux arbres.

Et puis progressivement l’on entre dans une connexion plus profonde, plus intime avec la forêt. Il s’agit non plus seulement d’ouvrir nos sens mais aussi de ressentir la présence de la forêt. C’est la dimension de l’écoute profonde, l’écoute du cœur. Il s’agit d’apprendre à ressentir plutôt que penser. Comment cette forêt résonne ou se ressent en moi ? Comment cet arbre me parle t’il ? Peut-être ressentons-nous par exemple du calme, ou de la quiétude.

Ce n’est pas le calme des arbres que nous ressentons, mais notre propre calme qui nous est révélé par les arbres. Dans cette ouverture du coeur, la forêt nous révèle à nous-même.
Parfois, lorsqu’on le souhaite, on peut s’arrêter et faire une pause, s’asseyant ou restant debout, afin de ressentir encore plus profondément ce qui nous entoure, la forêt ou un arbre en particulier. Puis l’on reprend le cours de la marche…

Finalement le plus d’important n’est pas de considérer le bain de forêt comme une pratique ou une technique, mais plutôt juste apprécier d’être là, dans ce moment d’intimité que nous nous offrons avec la nature et avec les arbres.
30 minutes à 2h d’immersion d’un tel bain de forêt procurent déjà de grands bienfaits. La clé pour que cela ait vraiment un impact sur notre santé est de le faire régulièrement, si possible au moins une ou deux fois par semaine.

n9wshttps://www.n9ws.com
Rédacteur en chef du magazine, j'exerce sur internet depuis ces débuts et suis toujours à l'écoute des dernières actualités à partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS