dimanche, janvier 17, 2021
Accueil Climat et Ecologie 2021 sera-t-elle une année salvatrice du climat et de l’écologie ?

2021 sera-t-elle une année salvatrice du climat et de l’écologie ?

La décennie qui vient de s’écouler est universellement reconnue comme la plus chaude de tous les temps. Et 2020 représente particulièrement pour la France l’année de la plus grande chaleur n’ayant jamais été enregistrée. D’après les spécialistes, la situation sera plus asservissante si le monde reste les bras croisés.

L’année 2021 sera peut-être l’année idéale pour mieux s’organiser afin de réduire autant que possible le réchauffement climatique.

Faut-il revoir les ambitions (à la hausse) ?

Si malgré les dispositions qui ont été prises, les choses n’ont pas réellement changé, il serait mieux de revoir les aspirations. La réduction des émissions de gaz à effets de serre est au cœur de l’accord de Paris et de la COOP 21. Le constat est que cette feuille de route n’est pas suivie par les États. La nouvelle loi sur le climat met la barre haute et permettra peut-être aux différents pays de travailler dur pour y arriver.

D’ici 2030, la réduction de l’émission de gaz à effet de serre doit être entre 40 et 60 %. Pour que cela soit évident, les gouvernements devront mettre un accent particulier sur les énergies renouvelables et amener les populations à les adopter. La consommation énergétique doit être modérée et les règlements par rapport à la protection de l’environnement ou de la biodiversité doivent être stricts. Dans le domaine du transport, des lois plus rigoureuses doivent aller à l’encontre de la pollution de l’air.

climat
Crédit : Pixabay

Dans l’espoir d’une COOP-26

Avec les réalités actuelles que traverse le monde, des initiatives sont en train d’être prises de toute part. Une COOP 26 dont l’attente est impatiente sera effective afin que les différents États se reprennent au sérieux par rapport aux enjeux environnementaux. Même si la pandémie a été à l’origine du report de certaines dates, l’année 2021 constitue potentiellement celle au cours de laquelle les grandes décisions seront exécutées.

Cette année ne sera pas seulement destinée à l’application des principes et des règles, mais elle sera aussi dédiée à l’investissement. Les États mettront la main à la poche afin que les irrégularités climatiques soient réduites. Il faut préciser que les actions auront plus de valeur. La rigueur, l’engagement et la détermination seront au rendez-vous. Le processus semblerait peut-être long, mais il est prometteur.

La France en déphasage avec les principes

À première vue, la France devrait être le pays qui n’hésiterait pas à investir en matière de climat et d’écologie. Mais la réalité montre le contraire. Elle fait partie des pays qui prônent et qui encouragent la protection de l’environnement. Dans l’application, elle-même n’est pas un bon exemple.

Il ne faut absolument pas oublier le fait qu’elle soit « pays hôte de la COP-21 ». Il devrait être le pays qui s’accroche aux valeurs écologiques et climatiques. Malheureusement, il se pourrait qu’elle soit à traîne dans ce domaine comparativement aux autres nations (États) qui ont adopté cette vision. Son engagement en 2015 n’est plus à la même flamme depuis quelques années et Marine Pouget l’a bien compris. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle pense que la France est « en régression » par rapport à cet engagement. Il y a déjà un non-respect des règles au niveau de la Convention Citoyenne pour le climat. Ce qui est une illustration parfaite du fait qu’elle est « mauvaise élève ».

Les écologistes devront désormais jouer un rôle de taille face à ces difficultés. Par conséquent, ils doivent être de commun accord dans le choix des décisions. Les cadres d’EELV doivent être à même de bien s’entendre sinon les objectifs risquent de tomber à nouveau à l’eau. De façon concrète, l’absence de guerres picrocholines au sein de la communauté des écologistes est idéalement attendue.

Murielle Moreau
Médecin généraliste en hôpital depuis plus de 20 ans, je viens apporter mon expertise au site N9ws.com. En cette période de pandémie, les lecteurs réclament toujours plus de précisions et d'explications quant aux faits qui nous arrivent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS