mercredi, janvier 20, 2021
Accueil Economie Les conséquences de la covid-19 sur l’économie mondiale

Les conséquences de la covid-19 sur l’économie mondiale

Bien avant la pandémie de COVID-19, le monde présentait déjà un bon nombre de déséquilibres. Le coronavirus a empiré la situation. En effet, il a considérablement réduit les échanges commerciaux, entraînant ainsi, de fortes variations de taux de change. Il faut aussi noter que  les excédents et les déficits des transactions courantes à l’échelle mondiale ont incontestablement diminué. Selon les experts du Fond Monétaire Internationale, une inversion des flux de capitaux, une nouvelle vague de contagion et une nouvelle diminution des échanges internationaux sont à craindre. Il est primordial de prendre des mesures pour promouvoir la reprise économique et apporter une aide d’urgence aux personnes en difficulté.

Pourquoi faut-il prendre en considération les déséquilibres causés par la covid-19 ?

L’économie mondiale est actuellement très affectée par la crise de la covid-19. En général, les déficits et les excédents extérieurs ne sont pas préoccupants. Cependant, ils peuvent être très utiles dans certaines situations. C’est pour cette raison que de nombreux pays les utilisent dès qu’ils en ont l’occasion. Les États qui enregistrent d’importants déficits extérieurs encourent des risques considérables si jamais les flux de capitaux s’arrêtent soudainement. Il n’est pas prudent pour une république d’investir une partie trop importante de son épargne à l’étranger. Lorsque les déficits extérieurs sont trop importants, les dirigeants peuvent avoir du mal à assurer les besoins intérieurs d’investissement. Réussir à déterminer le moment où les déséquilibres présentent un risque n’est pas du tout facile. En effet, pour effectuer de bonnes prédictions, il faut solder les transactions courantes global de chaque état. Selon le rapport sur le secteur extérieur du FMI, les excédents et les déficits des transactions des pays avancés comme les Etats-Unis, l’Allemagne, les Pays-Bas sont excessifs depuis 2019. Ce rapport présente les évaluations des 30 plus grandes économies du monde.

Apporter de l’aide et trouver le moyen de rééquilibrer l’économie mondiale

Avec la situation actuelle concernant la pandémie de COVID-19, les pouvoirs publics doivent continuer à promouvoir la reprise économique et mettre en œuvre des dispositifs d’urgence pour venir en aide aux personnes en difficulté. Les pays dont les taux de change sont plus souples sont plus avantagés par rapport aux autres. Ils sont en mesure de s’adapter plus facilement aux conditions extérieures. Lorsque les réserves sont suffisantes, les interventions sur le marché des changes participent à la réduction de l’instabilité des marchés. Les lignes de crédits réciproques et les financements officiels peuvent aider les États qui n’ont pas accès à des financements extérieurs privés à préserver leurs dépenses de santé essentielles et à soutenir leur économie. En cette période très compliquée, il est urgent de lever les récentes restrictions commerciales et de faciliter les échanges tarifaires ou non. Généralement, les droits de douane ne peuvent pas aider à réduire les désalignements des taux de change et les déséquilibres extérieurs excessifs. Pour régler ses deux problèmes, il faut s’attaquer aux distorsions structurelles et macroéconomiques. Le renforcement des règles relatives au transfert de technologies et aux subventions et la modernisation du système commercial est plus que jamais nécessaire. En ces moments de crise, où il est primordial de positiver au quotidien, les pays déficitaires et les pays excédentaires doivent unir leurs forces et œuvrer pour le rééquilibrage de l’économie mondiale. Pour faciliter la constitution des réserves internationales, réduire l’écart de solde courant excessif et favoriser la viabilité de la dette, il faut assainir temporairement les finances publiques. Pour aider les États qui avaient un solde excédent excessif bien avant la crise, il est nécessaire de donner la priorité aux réformes pour les aider à sortir la tête de l’eau.

Sources : https://www.imf.org/fr/News/Articles/2020/08/04/blog-global-rebalancing-and-the-covid19-crisis

 

Céline
Je suis enseignante/chercheuse depuis plus de 15 ans et je me suis spécialisée dans le domaine de l’économie et de l'environnement. Je suis certaine que ces deux domaines sont fait pour avancer ensemble et que l’économie verte es amenée à ce développer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS