samedi, novembre 27, 2021
AccueilBien-EtreL'hypnose, un état naturel

L’hypnose, un état naturel

L’hypnose ou hypnothérapie est une technique utilisée sans être comprise depuis des centaines d’années. Les plus vieilles traces d’utilisation de l’hypnose en tant que technique hallucinatoire remontent au temps des Grecs anciens. À cette époque, l’hypnose, méconnue, était utilisée sans s’en rendre compte au cours de rituels comme les oracles des Pythies notamment.

Au fur et à mesure des années l’hypnose qu’elle soit de spectacle ou thérapeutique, à connu de fortes périodes d’obscurantisme ou de prestige. Mais c’est à partir de la fin des années 1800 ou l’hypnose se fraie un chemin en tant que thérapie.
D’abord assimilé à du magnétisme par Messmer qui faisait des démonstrations orchestrales. Elle a ensuite était précisé par de grands noms de l’hypnose qui se sont succédé.
Braid, Liébeault, Freud, Charcot… Et bien sûr Erickson le père de l’hypnose moderne.

Ces différentes personnalités ont permis de préciser l’hypnose ainsi que son utilisation. Mais aussi de développer les différentes techniques que nous connaissons aujourd’hui. En passant de l’hypnose autoritaire à l’hypnose Ericksonienne, par essence permissive, l’hypnose se développe pendant de nombreuses années jusqu’à nos jours.

Le terme « hypnose » tire sa racine du mot « hypnos » signifiant sommeil d’où le lien étroit fait entre hypnose et sommeil. Cependant, il a été prouvé que l’hypnose est un état à part entière, situé entre la veille et le sommeil.

L’hypnose, un état modifié de conscience

Comme dis plus haut, l’hypnose à souvent était assimilé à soi de la magie, ou encore du magnétisme. Elle est dorénavant largement mieux connue grâce aux techniques modernes d’imagerie qui a permis d’identifier l’hypnose comme un état à part entière. Situé entre l’état de veille et celui de sommeil, l’hypnose, ou état hypnotique est un vacillant balançant entre le conscient et l’inconscient.
Cet état hypnotique ce produit tous les jours, chez tous les humains comme l’état de sommeil.
Un état hypnotique ce produit même toutes les 60 à 90 minutes à la fin d’un cycle ultradien, permettant à votre cerveau de se reposer l’espace de quelques minutes. Tous les moments ou vous sembler être ailleurs sans réussir à vraiment les contrôler, sont probablement des états hypnotiques.

Au cours de différentes études scientifiques associés aux techniques d’imagerie, il a pu être identifié que différentes aires du cerveau étaient sollicitées durant un état hypnotique. En effet, quand il est suggéré à un patient une image, ou encore un son, une odeur… Les aires du cerveau contrôlant ces sens s’activent. Il est alors ainsi possible pour un patient sous hypnose de sentir le bois vert d’une forêt humide, ou encore le crépitement si particulier d’un feu de bois.
Tant que le patient à vécu ces expériences, elles peuvent être imaginées et ressentis, ainsi qu’amplifier comme réelles.

L’hypnose au-delà d’être un état modifié de conscience s’activant durant la journée, ainsi qu’avant l’endormissement et le réveil, est un état qui s’active par volonté, je m’explique. Avant la lecture de cet article, vous n’aviez probablement pas conscience que vous traversiez des états hypnotiques durant la journée. Tant que l’on ne les nomme pas, il est compréhensible de ne pas faire le lien. Cependant, quand vous repensez à tous ces moments agréables que vous avez vécus, vous les avez vécues et expérimentés, car vous étiez en sécurité, un moment où le monde extérieur pouvait être abandonné au profit de votre monde intérieur. Probablement dans votre maison, dans une chambre ou même dans une rue ou vous avez l’habitude de vous balader, ou encore dans votre voiture (même si cela peut-être paradoxal). Pendant tous ces moments, vous étiez en sécurité, ou en tout cas vous considériez l’être !

Un état hypnotique est un état agréable de régénération, il ne s’active que dans des moments de sécurité où vous vous laissez aller.
Ainsi, si vous consulter un hypnothérapeute, vous ne pourrez accéder à cet état hypnotique que si vous êtes en confiance. Car finalement, même si vous ne savez pas comment accéder à cet état, c’est bien vous qui plongé dedans et qui l’autoriser à se produire ! La relation de confiance et je dirais même l’alliance thérapeutique est une composante essentielle pour la réussite d’une hypnothérapie !
Vous l’aurez compris, l’hypnose n’est ni de la magie, ni de la manipulation. L’hypnose est un état de changement ou deux personnes, patients et thérapeutes collaborent pour faire émerger la solution et les ressources de la personne.

Où pratiquer l’hypnose ?

Une fois que vous avez décidé que l’hypnose sera votre thérapie, il faut encore choisir comment la pratiquer !
D’une manière générale, l’hypnose peut être pratiquée de deux manières. La plus conventionnelle, en cabinet et la plus récente et moderne, en ligne ou visio.
La pratique en cabinet est la plus commune est la plus formelle. La pratique en cabinet ce fait communément en quelques séances avec des moments de pauses entre chaque séance pour permettre l’assimilation des ressources ainsi que des changements.

Vous pouvez en apprendre plus sur la pratique de l’hypnose en cabinet grâce à cet hypnothérapeute à Caen.

L’hypnose est une thérapie brève, c’est-à-dire qu’elle est une thérapie qui se déroule en quelques séances. Du début à la fin de la thérapie, quelques semaines ou mois, tout au plus, devront s’être écoulés.
L’échange permanent entre le thérapeute et le patient permettront d’avancer sereinement sur la problématique et ainsi de réajuster constamment le travail à effectuer pour être au plus près des résultats désirés.

La deuxième option qui s’offre à vous est d’effectuer de l’hypnose en ligne. Pour différents types de problématiques proposent des sites avec des audios d’hypnose en ligne sous forme de programme.
Pour enlever tous doutes, l’hypnose en ligne fonctionne, nul besoin d’être en présentiel pour provoquer un état hypnotique. Cependant, faites attention à ces thérapies qui ne peuvent pas être personnalisables et sont donc en partie génériques. Si vous souhaitez effectuer de l’hypnose en ligne exiger un tarif nettement inférieur à celui en cabinet, ce qui vous permettra d’essayer sans être déçu si vous n’obtenez pas les résultats escomptés.

Entre ces deux approches, il en existe une dernière, l’hypnose en visioconférence regroupe « le meilleur des deux mondes ». En ligne et à la fois avec un thérapeute dédié, il vous est possible de profiter d’une thérapie unique de chez vous ! Cependant, à faire attention si des coupures internet interviennent durant la séance les résultats pourraient en être affectés.

Il n’y a pas de bonnes ou de moins bonnes façons de pratiquer l’hypnose, avant tout cela ce fait selon votre envie et vos objectifs. Vous pouvez commencer en ligne qui est souvent une approche peu chère pour pouvoir vous familiariser avec l’hypnose est pour obtenir vos premiers changements.

Et si certaines problématiques nécessitent un suivi plus adapté, vous pouvez directement basculer sur une pratique en cabinet avec un thérapeute expérimenté qui accompagnera dans la résolution de votre problématique et l’atteinte de votre objectif !

Les différents types d’hypnoses

Durant de nombreuses années l’hypnose s’est perfectionné pour au fur et mesure devenir la thérapie moderne qu’elle est actuellement.
Au tout début de son existence et de son assimilation comme technique provoquable chez l’humain, les premiers hypnotiseurs exerçaient une hypnose autoritaire. L’hypnose autoritaire, force littéralement la personne à rentrer en elle, cette dernière étant poussée par l’hypnotiseur par différentes techniques, physiques, psychiques ou encore supériorité du thérapeute….
De nos jours, ce genre de techniques n’est plus utilisé. Ce type de techniques hypnotique est jugé peu éthique par l’ensemble des hypnothérapeutes.

Mais depuis les années 1970, une nouvelle approche de l’hypnose a fait son apparition. Milton H. Erickson, psychiatre et hypnothérapeute de renom développe avec succès un style hypnotique qui est celui encore le plus utilisé actuellement. Ce style, c’est ce que l’on appelle l’hypnose Ericksonienne.
Ce type d’hypnose contrairement à l’hypnose autoritaire est extrêmement permissif et indirect. L’hypnose Ericksonienne laisse tout le loisir au patient de choisir ce vers quoi il veut s’orienter, ou encore ce à quoi il veut penser. L’approche Ericksonienne se focalise sur le patient. Lui seul connaît la clé de sa problématique et surtout, lui seul peut aller la chercher, en lui.
Le patient à d’énormes ressources qu’il ne soupçonne pas la majeure partie du temps même pas. Erickson part du postulat que le patient à toutes les ressources nécessaires pour atteindre son objectif. Pour lui, le thérapeute n’est qu’un prisme permettant de développer et d’augmenter ces ressources.

D’une certaine façon, cela est vrai. Le patient connaîtra toujours mieux sa vie que le thérapeute, et lui seul peut savoir où il veut la mener, avec qui, et quand ! En soi, le thérapeute n’a jamais à choisir pour le patient ! Cependant, il peut orienter le patient vers un axe ou ce dernier choisira de lui-même quel chemin emprunté.
Le travail du thérapeute n’est pas tant de provoquer le changement que d’amener le patient à le produire.
Depuis l’hypnose Ericksonienne et l’essor de l’hypnose comme thérapie de nombreux courants sont nés découlant des travaux de Milton Erickson. L’hypnose Humaniste, la Nouvelle Hypnose, l’hypnose Elmanienne… Autant de styles et de techniques différentes qui amène le patient à changer, à modifier ces comportements pour pouvoir atteindre ses objectifs !

Pour conclure, à la vue des derniers éléments scientifiques et notamment des techniques d’imagerie, il est dorénavant impossible de nier l’existence de l’hypnose comme un état à part entière. Encore trop souvent assimilé à de la magie ou à de la manipulation dans l’imaginaire collectif, l’hypnose est avant tout une formidable facilitatrice de changement disponible à tous et pour tous !
Il suffit de vouloir changer, travailler avec soi-même. Et au fond n’est-ce pas le fait de se pencher en soi qui semble le plus difficile ? N’est-ce pas cela qui cristallise encore aujourd’hui les peurs autour de l’hypnose, finalement, la peur de soi-même ?

n9wshttps://www.n9ws.com
Rédacteur en chef du magazine, j'exerce sur internet depuis ces débuts et suis toujours à l'écoute des dernières actualités à partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS