mardi, mai 11, 2021
Accueil Emploi et Formation Recrutement en 2021 : quels sont les métiers verts les plus attendus...

Recrutement en 2021 : quels sont les métiers verts les plus attendus ou recherchés ?

La protection de l’environnement est depuis des années une préoccupation pour de nombreux États. Les efforts sont en train d’être faits, mais les résultats ne sont pas encore satisfaisants. Ainsi, plusieurs métiers verts seront recherchés en 2021 par les recruteurs dans le seul but de  continuer cette lutte. Quels sont donc ces métiers ?

Conseiller en transition neutralité carbone

Ce métier vert est le premier à être recherché en cette année. Ce conseiller joue un important rôle dans l’atteinte des objectifs environnementaux de l’Union Européenne. Sa vision est de mettre fin à la production du carbone d’ici 2050. Ce métier est en adéquation avec l’objectif « Zéro CO2 » ou « La neutralité carbone ».

En effet, le conseiller en transition neutralité carbone fait un accompagnement aux entreprises afin qu’elles atteignent une neutralité carbone assez remarquable. Tout ceci permet de limiter le réchauffement climatique dont le monde se plaint. Le salaire annuel du conseiller est dans un intervalle de 40.000 à 65.000 euros bruts (selon son expérience). Pour ce Métier, il faut :

  • Avoir un Bac+5 (spécialisation en environnement durable) ;
  • Avoir une très bonne connaissance du bilan carbone et des mécanismes de réduction (compensation) du carbone ;
  • Être précis, créatif, innovant et adaptatif.

formations
Crédit : Pixabay

Chef de projet taxonomie verte

Dans le souci d’aboutir à la neutralité Carbone, l’Union Européenne (UE) a élaboré un répertoire des métiers durables. L’ensemble de ces métiers sont axés sur des projets de la « taxonomie verte ». Il y a donc des chefs de projet dans ce domaine. Ces derniers se chargent de faire une analyse des activités durables d’une entreprise et établir un répertoire de ces différentes activités. Ces chefs seront d’une grande utilité pour les recruteurs en cette année. Leurs compétences sont bien recherchées. Selon leur ancienneté, ils peuvent espérer une rémunération annuelle allant de 45.000 à 65. 000 euros bruts. Pour être chef de projet « taxonomie verte », il faut absolument :

  • Avoir un Bac+5 (spécialisation en environnement) ;
  • Avoir une très bonne maîtrise des sujets relatifs aux changements climatiques ;
  • Maîtriser la taxonomie verte de l’Europe ;
  • Avoir un esprit d’analyse profonde.

Chef de projet éco-conception et recyclabilité

Comme l’indique son nom, sa fonction repose sur la conception et le recyclage. Ainsi, il se charge de concevoir des produits et des services dans le but de réduire au maximum les effets néfastes sur l’environnement. Il se base sur un usage strict des matières recyclées. Ces matières sont très utiles pour la protection de l’environnement. Par conséquent, le chef de projet éco-conception et recyclabilité doit être en mesure d’innover  en partant des matériaux de qualité et en utilisant de nouvelles stratégies de production.

Par an, il est rémunéré entre 45.000 et 55.000 euros bruts en fonction de son expérience. Pour métier ce salaire, il faut :

  • Être détenteur d’un BAC+ 5 en formation d’ingénieur avec une spécialisation en développement durable ou en environnement ;
  • Avoir une maîtrise qualifiée des sujets en rapport à l’environnement ou au développement durable ;
  • Être un curieux et un grand passionné des matières recyclées.

Chargé de contenu d’une marque responsable

Vu les différents aléas climatiques et leurs retombées, les marques responsables sont de plus en plus plébiscitées. À cet effet, il est important de faire appel à un cadre diplômé qui pourrait apporter son professionnalisme au sein de ces entreprises. Il a une double mission.

La première consiste à  développer des produits et des services exclusivement responsables. La seconde consiste à faire des campagnes et des activités promotionnelles dans le but de sensibiliser les consommateurs et d’amener les autorités à épouser la même vision que l’entreprise pour laquelle il travaille. En moyenne, son salaire annuel est de 35.000 à 45.000 euros bruts selon son expérience.

Ce chef de projet doit :

  • Avoir suivi une formation littéraire ou en sciences politiques (une spécialisation en RSE serait également un excellent atout) ;
  • Avoir une excellente capacité rédactionnelle ;
  • Être un grand négociateur et un sensibilisateur.
Amandine Tassin
Après avoir obtenu mon diplôme de journalisme à l'Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille, je participe au site N9ws.com depuis 3 ans et suis heureuse de faire partie de l'équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS