jeudi, avril 15, 2021
Accueil Actualités Nationales Covid-19 en France : Une semaine décisive pour le gouvernement

Covid-19 en France : Une semaine décisive pour le gouvernement

Le variant britannique est présent en France depuis déjà quelques jours. Les autorités craignent une explosion des cas positifs, surtout avec les rassemblements privés du nouvel an. Ils sont en train de tout mettre en œuvre pour garder l’épidémie sous-contrôle et éviter la catastrophe sanitaire observée au Royaume-Uni. Après les fêtes de fin d’année, plusieurs clusters du variant anglais ont été repérés. Le virus pourrait se répandre comme une trainée de poudre sur le territoire. Les prochaines heures seront déterminantes. Le gouvernement désire trouver une solution pour contenir la propagation de l’épidémie sans reconfiner la population.

Surveiller la propagation du variant anglais

L’épidémiologiste Pascal Crépey soutient que cette semaine à venir sera décisive. Selon les pronostics, il y aura une augmentation des hospitalisations et du nombre de clusters. Le variant britannique rend le virus beaucoup plus contagieux. Actuellement, plusieurs personnes ont été testées positives au nouveau variant. Ce dernier a été retrouvé en Île-de-France sur un animateur scolaire et à Marseille, au sein d’une famille française de cinq personnes. Des enquêtes pour l’évaluation du niveau de circulation du variant anglais sont en cours. Les résultats devraient sortir prochainement. Ces enquêtes permettront d’effectuer des projections plus justes sur la crise sanitaire. L’épidémie sera beaucoup plus difficile à contrôler, si le nouveau variant remplace la souche actuelle.

Dépistage massif et séquençage

Ces prochains jours, les résultats de l’enquête nationale pour déterminer jusqu’où le variant britannique circule permettront de faire une première cartographie. Les autorités sanitaires ainsi que le gouvernement pourront alors savoir quelle stratégie adopter. Une vaste campagne de tests antigéniques et PCR a démarré ce lundi 12 janvier 2021. Pascal Crépey a précisé, lors de son point de presse, qu’il est possible de détecter le nouveau variant sans RT-PCR, grâce au séquençage. Dans les prochains jours, les laboratoires disposeront des équipements adéquats pour identifier directement la nouvelle souche du virus. Les dépistages seront multipliés au niveau des écoles où l’on redoute une propagation du variant. Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé sur RTL qu’au moins un million de tests seront effectués en milieu scolaire.

 Maintenir les écoles ouvertes

Le principal objectif de l’Etat c’est de maintenir les écoles ouvertes. Pour le moment, les cas positifs détectés en milieu scolaire sont tous dus à des activités extra-scolaires. Selon le ministre Jean Michel Blanquer, la fermeture des écoles n’est pas à l’ordre du jour. Cependant, les vacances de février pourraient être prolongées. Les premières analyses réalisées en Angleterre ont donné l’impression que la nouvelle souche du virus s’attaque plus aux jeunes. Ces résultats sont à prendre avec des pincettes car lorsque le variant à commencer à circuler dans le pays, les écoles étaient ouvertes. Pour l’instant, tout ce que l’on peut affirmer c’est que le variant britannique est extrêmement contagieux. Si des mesures ne sont pas prises, les cas de contaminations augmenteront aussi bien chez les jeunes que chez les personnes âgées. Les écoles ne pourront rester ouvertes que si le protocole sanitaire est efficace.

Céline
Je suis enseignante/chercheuse depuis plus de 15 ans et je me suis spécialisée dans le domaine de l’économie et de l'environnement. Je suis certaine que ces deux domaines sont fait pour avancer ensemble et que l’économie verte es amenée à ce développer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS